Concrétions en fistuleuses

 

 

formation d’une fistuleuse

L’eau qui s’égoutte à l’extrémité du canal dépose une fine corolle de concrétion qui allonge progressivement la formation.

Avec le temps, la fistuleuse peut ainsi s’allonger pour atteindre des tailles de plusieurs décimètres, ce qui lui confère une allure très esthétique, mais aussi une grande fragilité. Elle peut se rompre sous l’effet de son propre poids ou d’un souffle d’air.

L’extrémité du canal central de la fistuleuse peut également s’obturer sous l’effet de matières apportées par l’eau d’infiltration ou plus souvent par des perturbations extérieures (crues, salissures anthropiques, etc.). L’eau, qui ne peut s’écouler par le canal central, percole alors au travers de la paroi fine de la fistuleuse ou se détourne plus loin dans la fissure du massif. Le dépôt de concrétion carbonatée se reporte sur l’extérieur de la fistuleuse. Celle-ci évolue ainsi en stalactite classique, voire en draperie ou autre forme concrétionnée plus massive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.