les premiers têtards

balade automnal

Faunes de et autour de la noue de moignelée

http://biodiversite.wallonie.be/fr/454-noue-de-moignelee-et-prairie-au-sud-ouest.html?IDD=251659586&IDC=1881

Odonatoptères de la noue de moignelée

Les odonates (Odonata), ou odonatoptères, sont un ordre d’insectes à corps allongé, dotés de deux paires d’ailes membraneuses généralement transparentes, et dont les yeux composés et généralement volumineux leur permettent de chasser efficacement leurs proies. Ils sont aquatiques à l’état larvaire et terrestres à l’état adulte. Ce sont des prédateurs, que l’on peut rencontrer occasionnellement dans tout type de milieu naturel, mais qui se retrouvent plus fréquemment aux abords des zones d’eau douce à saumâtre, stagnante ou à faible courant, dont ils ont besoin pour se reproduire.

Biotope de la noue de moignelée

http://biodiversite.wallonie.be/fr/454-noue-de-moignelee-et-prairie-au-sud-ouest.html?IDD=251659586&IDC=1881

La noue de Moignelée s’étend dans la vallée de la Sambre, en rive gauche de la rivière, en amont de Tamines. Si la rive orientale est escarpée et entièrement boisée, la berge opposée, herbeuse, est entretenue pour la pratique de la pêche à la ligne.

Musée du miel à Lobbes

http://museedumiel.be/

Chiroptères de nos régions

 

La chauve-souris est à la base d’une abondante littérature fantastique. Ce vampire assoiffé de sang est surtout très méconnu.
Sur environ 1 000 espèces de chauves-souris, seules trois espèces se nourrissent exclusivement de sang.
Loin d’être un monstre, la chauve-souris est avant tout une exception dans le monde des mammifères puisqu’elle est la seule à savoir voler.
De plus, la chauve-souris est un élément indispensable au bon équilibre des écosystèmes. Sauver les chauves-souris de l’extinction, c’est sauver les écosystèmes dans leur globalité et pas seulement quelques espèces.

L’ordre des Chiroptères (Chiroptera) est le plus diversifié après celui des Rongeurs.

Il est divisé en deux sous-ordres :

Mégachiroptères : Chauves-souris frugivores de l’Ancien Monde

Microchiroptères : Chauves-souris du Nouveau Monde, surtout insectivores

            http://www.dinosoria.com/chauve_souris.htm                        

Concrétions en fistuleuses

Image

 

 

formation d’une fistuleuse

L’eau qui s’égoutte à l’extrémité du canal dépose une fine corolle de concrétion qui allonge progressivement la formation.

Avec le temps, la fistuleuse peut ainsi s’allonger pour atteindre des tailles de plusieurs décimètres, ce qui lui confère une allure très esthétique, mais aussi une grande fragilité. Elle peut se rompre sous l’effet de son propre poids ou d’un souffle d’air.

L’extrémité du canal central de la fistuleuse peut également s’obturer sous l’effet de matières apportées par l’eau d’infiltration ou plus souvent par des perturbations extérieures (crues, salissures anthropiques, etc.). L’eau, qui ne peut s’écouler par le canal central, percole alors au travers de la paroi fine de la fistuleuse ou se détourne plus loin dans la fissure du massif. Le dépôt de concrétion carbonatée se reporte sur l’extérieur de la fistuleuse. Celle-ci évolue ainsi en stalactite classique, voire en draperie ou autre forme concrétionnée plus massive.