Et c’est ainsi que les emmerdes arrivent

Cet après midi, un essaim s’est échappé de nos ruches rue de la Baille à Souvret. La météo capricieuse de ces dernières semaines nous a empêché de contrôler la fièvre d’essaimage.

Par respect pour les colonies nous n’ouvrons les ruches par temps froid ou par pluie.

Soyez gentils de visiter vos jardins, nous aimerions le récupérer. Les essaims primaires ne vont rarement à plus de 500 mètres. Pour nous contacter 071 45 29 63. Si des abeilles autres (elles n’ont de plaque d’immatriculation) vous dérangent et font comme une grappe sur une branche nous les récupérons également gratuitement.

Je tiens à préciser que nous avons les autorisations environnementales ainsi que le permis d’urbanisme pour nos ruches, nous sommes également apiculteurs diplômés ma compagne et moi et inscrit à l’AFSCA ; nous récoltons du miel et nous possédons des abeilles.

Le manège voisin a appelé la police ¨_° je ne vois pas comment elle va verbaliser un essaim, mais 5 minutes de nuisance en laissant passer des abeilles contre des années de nuisance contre les mouches et la poussière qui empêche même de laisser sécher dehors du linge là j’ai quand même un peu les boules. Lundi je vais me renseigner sur la légalité des agissements du manège.

Mars 2014 à faire dans nos ruches

Bonsoir, voici un petit chek-list de ce que nous devons faire maintenant dans nos ruches.

IMG_8153

– Nettoyer les fonds – pour les fonds en plastique, utiliser de la javel, pour les fond en bois, gratter et passer à la flamme. J’ai des fonds de réserves ainsi une manipulation par ruche et je peux nettoyer à l’aise à la maison.

Dés que nous avons trois jours de sortie des abeilles et qu’il fait 15°c et sans vent :

Visite de printemps 

– Observer l’activité des ruches au trou de vol, voir si les abeilles rentrent du pollen. Si les abeilles n’en rentrent pas c’est soit qu’il n’y a pas de couvain soit qu’il n’y a les ressources suffisantes.

– Ouvrir pour évaluer  :

° L’état de la colonie, évaluer la population, les ruches trops faibles seront réunies avec des fortes.

° L’état des réserves, au besoin nourrir au candi, pas de sirop encore.

° L’état de la ponte, cela vous permettra de juger de la reine et d’envisager de remplacer celles qui seraient déficientes.

° C’est le moment aussi  d’ajouter un premier cadre à construire entre le couvain et les réserves.Enfin je corrige quand il fera plus chaud la nuit pour préserver le couvain du froid. Donc il faut gratter le miel pour libérer de la place pour la ponte

° décider des actions futures, sur base de vos observations

Bonne saison apicole aux apiculteurs

Pour les timbrés d’abeilles Timbres Belges de 1997

Avant toute chose, mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour cette année 2014, à vous et ceux que vous aimez.

Je viens de rédiger un article pour la revue « La Belgique Apicole » éditée par « L’Union des Fédérations d’Apiculture de Walonnie et de Bruxelles » mais je doute que vous ayez l’occasion de le lire. Je vous le partage donc ici.

Pour les timbrés d’abeilles

Timbres Belges de 1997

Apiculteur et donc passionné d’abeilles, je me suis lancé il y a près de 2 ans dans une collection philatélique ayant étonnamment pour thème les abeilles. Lors de la Fête de l’abeille qui eut lieu le 16 juin 2013 au Musée du miel de Lobbes, j’avais exposé des photos de ma collection – Je ne voulais risquer d’exposer mes précieux timbres. Le Président de notre union m’a proposé alors de rédiger des articles sur cette nouvelle passion.

Je vous propose donc un premier article sur une série de 6 timbres belges (les seuls ayant pour thème l’abeille) – je sais par contre qu’il existe un timbre belge de 1996 représentant « Bombus Terrestris » mais je ne le possède pas encore. 

 

 

Revenons à nos timbres sur les abeilles. Ils ont été émis le 30 aout 1997 à l’occasion du 35ème Congrès International d’Apiculture (Anvers, 1er au 6 septembre 1997). Ils sont basés sur des dessins d’André Buzin – voir son site : http://www.andrebuzin.be , peintre belge spécialisé en peinture animalière et florale qui illustra plusieurs timbres tant pour la poste Belge que zaïroise, rwandaise et mauritanienne.

Un livret des 6 timbres a été proposé à la vente, vous pourrez facilement vous le procurer en recherchant sur la toile via un site de vente sur enchères bien connu (attention, n’achetez pas le livret à plus de 5€ certains essayent de le vendre 20€ et plus).

Extraction au musée du miel

IMG_5236

 

Bonjour, voici la suite de hier. Maintenant nous sommes dans la miellerie du Musée du Miel de Lobbes.

Nous commençons a désoperculer les cadres de hausse à l’aide d’une fourchette ou d’un couteau.

La plupart des photos qui suivent sont de Didier Misson.

P2090244 P2090246 P2090261 P2090265 P2090285

Il ne reste plus qu’a placer les cadres dans l’extracteur. Nous avons de la chance, la miellerie est équipé d’un modèle motorisé. L’extracteur fonctionne comme une essoreuse, la force centrifuge va faire sortir le miel.

P2090277 P2090281 P2090294 P2090297 P2090309

IMG_5240

 

Le miel s’écoule dans un double filtre pour récupérer les fragments de cire et autres.

Il ne reste plus qu’a vérifier le taux d’humidité avec un réfractomètre.

réfracto 0408

 

Nous pouvons lire sur la droite qu’il y a +/- 18.1 % d’humidité dans le miel, pas de souci le miel ne va pas fermenter.

Extraction des hausses de deux ruches au Rucher Ecole de Gouy

Hier samedi 03 août 2013 Laurent et d’un autre coté Patricia (ma compagne) et moi, nous avons placé les chasses abeilles sous les hausses de nos ruches. Nous savons que les hausses -(grenier à miel des abeilles)  sont remplies de miel. Nous allons récolter demain. Les chasses abeilles fonctionnent comme les pièges à guêpes ils font soupapes en laissant descendre les abeilles mais pas remonter.

Ce dimanche, nous avons rdv à 13h : la t° extérieur est de 29 °c sous nos tenues c’est le sauna.

Nous allons enlever aux abeilles le fruit de plus d’un mois de travail. Nous commençons par celle de ma compagne. Nous avons placé une hausse sous le chasse abeille. IMG_5175 IMG_5176 IMG_5177

La hausse est presque vide d’abeilles, nous avons facile de les brosser pour voler leur miel, nous sommes des esclavagistes . ( patricia : et surtout des voleurs de dur labeur……presque des bourgeois s’enrichissant sur le pauvre peuple )

 

Pour cette ruche cela a été simple( patricia: ben vi: elle sont bien éduquées mes avettes. Pffff ). Nous passons ensuite sur la ruche de Laurent.

Mea culpa, Je n’ai pas pensé de lui proposer en prêt une hausse même vide à placer sous le chasse abeilles. Les abeilles volent en tous sens. Les abeilles sont trop nombreuses pour le corps de la ruche DB 10. Patricia essaye de les brosser puis ils placent les cadres de miel dans une ruchette ( patricia: je suis devenue reine de la balayette aujourd’hui :p:p ) . Il faut avoir confiance en soit avec une telle nuée ( Patricia je n’étais nullement mal à l’aise mouaa (ange) que je suis ). Nous suons à grosses gouttes la chaleur est terrible. (patricia: ça sue vite les mecs je trouve:p:p))

 

IMG_5186 IMG_5189 IMG_5192

IMG_5194

IMG_5201 IMG_5208 IMG_5218

Pas d’autre choix, il faut brosser les abeilles . ( patricia : je vous avais dit que je suis la reine de la brossette hein:p:p))

 

IMG_5221 IMG_5222

Personne n’a été piqué, mais nous nous sommes réfugiés du soleil à l’ombre. ( patricia: ben z’ont jamais travaillé par presque 60 °c  eux: moi oui, en cuisine…je n’ai eu chaud qu’à partir du moment ou jp me l’a fait remarquer: en le voyant suer à grosses gouttes) Direction la miellerie.

IMG_5229 IMG_5232 IMG_5233

Les cadres de miel sont abrités des abeilles dans des ruchettes ou des bassines.

 

La suite demain dans la miellerie

Drôle de colonie ou comment faire avec cet essaim artificiel

13 Juin 2013 J’ai rdv avec Didier pour aller chercher sa première colonie.

La personne qui lui donne annonçait un essaim sur cadre. Nous pensions 5-6 cadres dadants dans une ruchette simple à placer en rucher.

Il en est autrement. La personne n’a pas réussi à faire l’essaim artificiel et ne veut décevoir Didier.

Nous recevons une boite de transport en bois avec des cadres et une ruchette d’élevage de reine avec une reine 2012. Le temps de rentrer il fait déjà noir. J’allume les lumières dans le jardin et l’enfumoir.  DSC03347

J’ai pris dans la maison une cage à reine que j’ai obstrué de Candi.

Une ruchette 6 cadres est placé dans le mini rucher du jardin.

Je propose à Didier de trouver la reine et de la placer dans la cage.

 

DSC03351 DSC03352

La reine est trouvée sur le cardon.

DSC03353

J’arrive sans trop de problème à introduire la reine dans la cagette.

Il reste à placer les cadres en ruchette. Je laisse faire Didier cette fois.

DSC03354 DSC03355 DSC03356 DSC03357 DSC03358 DSC03359 DSC03360 DSC03361 DSC03362 DSC03363 DSC03364

C’est une micro colonie – Je dois avouer que je n’oserais l’offrir – mais soit avec des bons soins et une reine en ponte on peut en faire une colonie populeuse en août.

J’avais placé la reine au chaud (photo ratée désolé)

 

DSC03365

 

Il ne reste plus qu’a introduire la reine.

DSC03366 DSC03367

et de dégager la boite de transport.

 

Depuis lors je m’occupe de nourrir cette mini colonie. Elle semble en forme.

 

Je ne vais partager avec vous mes questions de remplir une ruchette de fécondation avec une reine et 300 abeilles alors qu’il était si simple de placer la reine avec 5-6 accompagnatrices. Et autre.

Premier essaim 2013

Ce samedi premier juin, nous étions à notre avant dernier cours d’apiculture.

Lors de la visite de nos ruches au rucher école, un appel téléphonique annonce un essaim sur la ruche d’une élève. Rapidement quelques élèves vont le récupérer.

Retour en salle de classe notre professeur nous prévient par téléphone d’un second essaim proche de notre domicile. J’ai une ruchette achetée le matin même une ruchette en frigolite légère mais sans ces cadres. Nous quittons le cours qui était presque terminé et nous nous rendons sur place – l’essaim n’est pas très gros, la taille d’un petit melon.

Il s’est posé sur un groseillier à maquereau. Nous enfilons nos vareuses. Les abeilles volent en tous sens mais ne semblent pas agressive.

IMG_4292 IMG_4293 IMG_4294 Un peu d’eau pour essayer de maintenir l’essaim.

 

IMG_4303

 

Et il,ne nous reste plus qu’a le faire tomber dans la ruchette après avoir posé une pièce de tissus.

IMG_4296 IMG_4297 IMG_4298

Une secousse de la branche avec une ruchette en dessous  pour récupérer le maximum d’abeilles et la reine.

Il ne reste plus qu’a attendre que tout le monde rentre.

IMG_4306 IMG_4311

Un drap humide sera posé sur la ruchette pour éviter qu’elle ne chauffe. A la tombée de la nuit elle est fermée et placée dans une cave. Ce lundi la colonie sera placée dans une ruche.

 

PS les photos sont prises par un ami avec mon appareil.